Qu’est-ce que la Gestalt ?

La Gestalt-thérapie appartient au courant de psychologie humaniste qui promeut une vision optimiste de l’humain et de son développement. Perls et Goodman, ses pères fondateurs, l’ont inscrite dans un esprit libertaire, qui vient s’implanter en Europe dans la mouvance de mai 1968.

Certains aspects les plus connus de la Gestalt, un peu « spectaculaire » est tirée de la technique de « la chaise vide », sorte de monodrame où le protagoniste est invité à jouer différents rôles: s’adresser imaginairement à l’un ou l’autre des membres de son entourage, incarner à son tour tel ou tel personnage, permettent d’improviser un dialogue où se jouent les relations interpersonnelles. Ce dialogue peut également concerner plusieurs parties de lui-même et mettre ainsi en évidence un conflit interne entre des polarités contradictoires. Cette expérimentation déclenche des prises de conscience signifiantes, mais la réduction de l aGestalt à cette technique la caricature et la cantonne dans une méthode comportementale.

La Gestalt est une approche thérapeutique utilisée dans de nombreux domaines : relation d’aide, psychothérapie et coaching. Elle permet de « donner forme » à ce qui se passe en nous, d’identifier et de modifier la façon dont nous sommes en relation avec nous-mêmes et avec notre environnement. Elle envisage la santé dans une perspective globale où corps et psyché sont simultanément pris en compte.

La Gestalt-thérapie s’intérresse de manière privilégiée à l’expérience humaine en train de se vivre.Par son regard sur les processus d’ajustement et les phénomènes en cours, elle ramène à l’unité. Ce n’est pas l’individu ou l’environnement qui sont sources de la souffrance, mais le processus actuel qu ele sujet vit à la frontière contact, organisme-environnement, dans un champ complexe.

La gestalt considère que l’individu n’est jamais seul porteur de sa souffrance, mais que celle-ci est vécue dans un type particulier de rapport avec autrui.

La gestalt-thérapie prend en compte toutes les dimensions de l’humain (Physique, affective, rationnelle, sociale, spirituelle), ainsi que les contraintes existentielles (la finitude, la solitude, la perfection, la responsabilité, l’absurde). Elle n’appréhende pas l’humain dans ses limites et ses déterminismes, elle cherche à accroître son champ de liberté et son pouvoir de décision.

Son apport consiste en une vision de l’être humain inséparable de son environnement avec lequel il est en interaction permanente.

La Gestalt favorise une prise de conscience des dysfonctionnements qui poussent à des conduites répétitives.

Plutôt que d’expliquer les origines de nos difficultés, la Gestalt propose d’expérimenter des pistes de solutions

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *